Les pratiques en sexualité, il en existe de toute sorte. Certaines sont plus dangereuses que d’autres. C’est l’exemple du stealthing qui consiste au partenaire de retirer son préservatif en plein acte sexuel. Qu’est ce qui peut justifier cette pratique et en quoi serait-elle dangereuse ?

En quoi consiste la pratique du stealthing ?

Le stealthing est une pratique inquiétante qui désigne le fait d’enlever de manière furtive, discrète et non consentie le préservatif lors d’un rapport sexuel. Il se passe durant le rapport sexuel, le plus souvent dans l’obscurité entre deux mouvements de pénétrations quand l’attention du partenaire est détournée. Le retrait du préservatif se fait de façon rapide. Les victimes ne s’en rendent parfois pas comptent.
En majorité pratiquée par les hommes, cette pratique est très réprimandée et juridiquement condamnable. C’est une sorte d’agression sexuelle étant donné que l’un des partenaires n’a pas
donné son accord. Les personnes qui le font prétendent rechercher un plaisir plus intense, une
sensation charnelle (corps à corps) ou tout simplement pour exercer une sorte de domination sur
leur partenaire en les privant du pouvoir décisionnelle quant au déroulement de rapport sexuel.

Quels sont les risques liés stealthing ?

L’acte sexuel doit être un moment où l’on doit sentir en sécurité et aimer. C’est un moment de communion et de partage que le stealthing n’offre pas aux partenaires. C’est une pratique malsaine et
égoïste qui procure un sentiment d’insécurité a toutes les personnes qui en sont victimes. En dehors du
traumatisme physique qu’il engendre, c'est-à-dire une perte de confiance en soi et aux autres, les
phobies, le sentiment d’abus de confiance et d’abus physique et la sensation de viol, il peut être le
vecteur de plusieurs maladies sexuellement transmissibles tel que le VIH, d’infections. Ces affections peuvent entrainer la stérilité ou même une grossesse non désirée.